Twist

Let’s Twist Again

Share Button

« Ce monde de cauchemar, c’est la Terre. Ah les criminels ! Ils les ont fait sauter leurs bombes !” [La planète des singes]

Surprise (n. f.) : Le vrai effet de surprise est atteint lorsque le spectateur n’attend pas une révélation. On l’envoie donc sur une fausse piste, histoire de le divertir une heure ou deux, et hop, on lui dévoile la vérité, pour le retourner comme une crêpe. La plupart du temps, ça fonctionne : c’est ça qui est bien.

Devant le succès du précédent article évoquant le “twist final” (séance de rattrapage ici pour les mauvais élèves), j’ai décidé d’en remettre une couche.

Donc comme pour le précédent article, je vous mets en garde, ça va spoiler sévère ! Vous êtes prévenus ! Vous allez vous demander : « mais pourquoi il fait ça ? Pourquoi il nous raconte tout ? » Et je vais répondre à cette question en deux points :

  • d’abord, je ne vais pas tout vous dévoiler. Les twists en question sont masqués (écrits en blanc sur fond blanc, il suffit de sélectionner le texte caché pour le voir apparaître). A vous de les dévoiler ou pas.
  • ensuite, si vous ne connaissez pas ces films, j’espère que la présentation de chacun d’eux ainsi que le simple fait de savoir qu’il y a un twist final d’anthologie vous donnera envie de les voir AVANT de lire la partie ‘révélation du twist’ de cet article.

Je ne vais évoquer que deux films mais leur twist final respectif est tellement tordu qu’il me faudra bien un article pour détailler tout ça. C’est parti.

On va commencer par La Planète des Singes. Comment ? Je vous en ai déjà parlé dans l’article précédent ? Ah oui mais là c’est de Les évadés de la planète des singes qu’il s’agit. C’est le 3ème film de la série d’origine (qui en compte 5 au total, dont certains doivent être oubliés de toute urgence) et sur celui-ci, le spoiler est double.

L’action se situe à la suite de la destruction de la planète. Les chimpanzés Cornelius et Zira arrivent à s’échapper dans un astronef et, suite à un bond dans le passé qui nous est expliqué dans le film, sont recueillis sur terre dans les années 70. Point important, Zira est enceinte. Afin d’échapper aux hommes qui les pourchassent (pour un détail complet de l’intrigue, le mieux c’est de voir le film. C’est le meilleur de la série), les singes trouvent refuge dans un cirque où leur est présentée une maman gorille et son bébé. C’est dans ce cirque que Zira va mettre son bébé au monde.

A la fin d’une course poursuite, Zira est blessée, alors que Cornelius ainsi que le bébé chimpanzé sont abattus. Le film s’achève sur un plan découvrant la maman gorille restée au cirque avec celui qu’elle croit être son bébé et qui est en fait le bébé de Cornelius et Zira, sauvé de la mort par un échange.

Bon ça parait compliqué, expliqué de cette manière, mais en fait les singes se sont échangés les bébés. Suivez un peu, bon sang. C’est pas Lost, quand même !

Deuxième film à twist d’anthologie, Dead Again, une des premières réalisations de Kenneth Branagh (avant qu’il se mette à adapter toute l’oeuvre de Shakespeare).

Un détective privé interprété par Branagh recueille une jeune femme muette et amnésique (Emma Thompson). Afin d’en savoir plus sur son passé,  le détective amène la jeune femme chez un hypnotiseur. Elle se remémore un passé qu’elle n’a pas vécu, racontant un meurtre qui a eu lieu en 1948. A cette époque, Margaret Strauss est assassinée par son mari Roman.

Pendant le film, les flash-backs se situant en 1948 montrent un Roman incarné par Kenneth Branagh et une Margaret incarnée par Emma Thompson, laissant à penser que le détective et l’inconnue sont la réincarnation respective de Roman et Margaret.

Le film nous fait alors la surprise d’un twist de taille : alors que le détective pensait qu’il était lui-même la réincarnation de Roman Strauss, la réalité nous révèle l’inverse : le personnage joué par Branagh est la réincarnation de Margaret alors que l’inconnue amnésique est la réincarnation de Roman. Chacun des acteurs a joué dans les flash-backs le rôle de l’autre. Faut-il être tordu pour inventer un twist pareil !

Comme vous pouvez le constater, ces deux-twists là sont moins connus que le final de films tels qu’ Usual Suspects, par exemple. Ils n’en restent pas moins des twists d’anthologie.

Et vous ? Connaissez vous d’autres twists tordus méconnus du grand public ?

Et pour quelques séances de plus, vous pouvez aller voir …

  • Les évadés de la planète des singes (Escape from Planet of the Apes, Don Taylor, 1971)
  • Dead Again (Kenneth Branagh, 1991)

Bonne séance … et à lundi prochain

3 réflexions sur “ Let’s Twist Again ”

  1. hannnnnnn je me souviens (clin d’oeil au premier billet, la boucle est bouclée ^^) de dead again et de la claque finale :x
    Par contre, les petits singes, là, je n’ai jamais été trop fan :/

    1. Ah mais sérieux, les « petits singes », c’est Retour vers le Futur avant l’heure ! Il faut voir les 5 films. Par contre, il faut fermer les yeux durant le 2ème film et l’oublier très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>